Liste de liens

Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

*Ousmane SARR, président
*Demba Niang, secrétaire général
*Secrétaire général Adjt; Demba Fall
*Alousseyni SY, Chargé des relations extérieures
*Mme Rougui Dia, trésorière
*Chargé de l’organisation Mariame Diop
*adjoint Ngolo Diarra
*Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication
*Chargé de mission Bathily Amadou Birama
Conseillers:
*Kane Harouna
*Hamdou Rabby SY










AVOMM

Les députés frondeurs réagissent après la formation du nouveau gouvernement


Dans un communiqué, dont copie est parvenu à l’ANI, les députés promoteurs de la motion de censure ont exprimé leur réjouissance quand à la prise en compte partielle de certaines de leurs doléance. Il ont en même temps souligné : « qu’ils déplorent, cependant, le manque de concertation qui a prévalu lors de la formation de ce gouvernement malgré les promesses formelles faites dans ce sens ».

Dans ce même communiqué les parlementaires initiateurs du vote de défiance ont souligné leur désapprobation pour la marginalisation dont a fait l’objet une grande partie de la majorité, soulignant qu’ils déplorent également «l’exclusion de certains partis et segments de la majorité de la nouvelle équipe gouvernementale et saluons leur sens de responsabilité et leur attachement à l’idéal commun qui sous tendent leur décision de rester au sein de cette la majorité ».

Ani publie, dans son integralité le texte de ce communiqué:

COMMUNIQUE

Lors des élections Présidentielles de 2007 , une majorité parlementaire confortable a appuyé le candidat Sidi Mohamed OULD CHEIKH ABDELLAHI contribuant substantiellement à son élection à la magistrature suprême.

Cette majorité a, par la suite, accordé un préjuge favorable au gouvernement dit technocratique. Cependant, après une année d’exercice du pouvoir, les résultats se sont avérés bien en deçà des espérances. Beaucoup de voix se sont alors élevées pour demander le changement à travers la mise en place d’un gouvernement "Politique".

La formation d’un tel gouvernement aurait du répondre aux attentes légitimes de la majorité. Tel ne fut pas le cas .Ce qui a entraîne le dépôt d’une motion de censure par des députés de la majorité présidentielle, largement soutenues par les forces vives de la Nation.

Les signataires de la motion ont présenté un certain nombre de doléances à même de faire sortir le pays de l’état de blocage et de créer les conditions favorables à la mise en œuvre du programme du Président de la République.

A cet égard, nous saluons l’esprit de civisme, de responsabilité et de solidarité dont ont fait montre les parlementaires. Cet esprit a contribué à garantir le déroulement des événements dans le calme et la sérénité.

Nous saluons particulièrement le sens de civisme et de retenue dont a fait preuve le peuple Mauritanien tout au long de cette période d’absence de gouvernement.

Maintenant qu’un gouvernement a été formé, nous nous réjouissons qu’une partie de nos doléances ait été prise en compte.

Nous déplorons, cependant, le manque de concertation qui a prévalu lors de la formation de ce gouvernement malgré les promesses formelles faites dans ce sens.

Nous déplorons, également, l’exclusion de certains partis et segments de la majorité de la nouvelle équipe gouvernementale et saluons leur sens de responsabilité et leur attachement à l’idéal commun qui sous tendent leur décision de rester au sein de cette la majorité.

- Fidèles à la majorité présidentielle et à sa cohésion nécessaire
- Attachés à la stabilité du pays fondée sur le respect des institutions constitutionnelles et l’esprit de partenariat qui doit régir les rapports entre la majorité parlementaire et l’exécutif :

1. Nous demandons au Président de la République et au Premier Ministre d’œuvrer à réparer le préjudice subi par certains partis et segments de la majorité car il y va de l’unité de celle-ci
2. Nous engageons le gouvernement à asseoir rapidement les bases d’une gestion saine et transparente des affaires publiques, en rupture avec les pratiques du passé et à rendre compte au parlement, comme l’exige la loi, de l’exécution du budget et des programmes majeurs de l’Etat.
3. Nous confions à la commission désignée par les signataires, le soin d’assurer la coordination avec les collègues sénateurs, les partis et groupes de la majorité et d’entretenir le Président de la République et le Premier Ministre au sujet des insuffisances constatées.

Fait à Nouakchott le 17 juillet 2008
Les Signataires de la Motion de Censure


___________
Source: ANI
(M) avomm
Jeudi 17 Juillet 2008 - 19:07
Jeudi 17 Juillet 2008 - 19:10
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 589