Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

Ousmane Abdoul Sarr, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Rougui Dia, trésorière

Chargé de l’organisation Ngolo Diarra

Commissaire au compte Mme Diop Marième

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Les grandes lignes de la conférence de M. Kane Hamidou Baba en 5 points


Les grandes lignes de la conférence de M. Kane Hamidou Baba en 5 points
Le candidat était entouré par Maître Cheikh ould BAHA, chargé des relations extérieures de son directoire de campagne, de Marieme Kane, membre du comité de soutien chargée de l’organisation, du Président du comité (Ousmane Kamara), du secrétaire général du comité (Abdoulaye Wane) et du coordonateur du comité Boubacar Diagana. Toutes les composantes de la Mauritanie étaient représentées autour de cette table. Un autre candidat à la Présidentielle (Congo Brazzaville) était parmi les invités.

Le secrétaire général chargé de la com. a présenté le programme comme suit : A 17H programme d’animation : l’artiste Demba ndiaye ndilane a fait les louanges du candidat (artiste invité par Marieme Kane, membre du comité de soutien électoral chargée de l’organisation.)

Le poète Pape Elimane Kane a rendu un hommage au regretté Saidou Kane avant de dédier un poème au candidat qui, dit il sera le prochain président de la RIM. Après , c’est au tour du candidat congolais de prendre la parole. Il a parlé d’intégration africaine et du courage politique de Kane Hamidou Baba.

Le Candidat Kane Hamidou Baba a d’abord remercié le comité de soutien mis en place des l’annonce de sa candidature, la présence des organisations politiques et de droits de l’Homme, les personnalités indépendantes, l’assistance venue nombreuse et son ami Cheikh Ould BAHA, chargé des relations extérieures de son staff de campagne qui a reporté son déplacement pour pouvoir participer a cette conférence. Le candidat a axé son intervention sur 5 points principaux

I - LA TRANSITION

3 AIRES DE CONCENTRATION : Démocratie, Bonne gouvernance et justice sociale (Bonne gouvernance, justice sociale ont été escamotées car, on s’attendait à un état des lieux. Il a parlé de processus de décomposition politique avec l’inflation des candidatures indépendantes, un président élu après les députés qui lui-même est indépendant. Voila le décor au lendemain des élections entraine un processus de décomposition politique pendant les 15 mois de la présidence de Sidioca. Il a beaucoup de respect pour l’homme souligne t’il. Il fait savoir que Sidioca, un homme absent du pays pendant plusieurs années a été imposé par les militaires.

II-LA PARENTHESE SIDIOCA ou processus de décomposition politique:

3 points essentiels ont caractérisé cette décomposition :

1) création d’un parti par Sidioca qui prétexte qu’il n’a pas de soutiens et veut se doter d’un parti qui n’est rien d’autre qu’un Parti-Etat.

2) Des partis ayant soutenu Ahmed ould Daddah sont allés grossir les rangs de la majorité lors du premier gouvernement Waghef (tawassoul, ufp,)

3) La rupture entre Sidioca et les généraux qui n’est qu’une suite de la descente aux enfers. Le candidat dira que « Les militaires l’ont amené au pouvoir et l’ont emmené du pouvoir »

III - LA CRISE AU SEIN DU RFD :

En tant que vice président du parti, le candidat a tenu à s’expliquer sur le pourquoi de sa candidature. L’attitude d’AOD qui, dans un premier temps, avait baptisé le coup d’état comme un mouvement de rectification en disant que la Mauritanie n’était pas gouvernée et qu’on allé vers la catastrophe et dans un 2eme temps dit qu’il s’agit bien d’un coup d’Etat quand il s’est allié au FNDD. « Entre AOD et AZIZ = 2 lectures différentes : AOD pensait que Sidioca déstabilisé cela affaiblissait aussi ceux qui l’avaient porté au pouvoir. Il croyait être l’homme de recours alors que pour Aziz, l’expérience Sidioca était désastreuse la marionnette a échappé aux mains de ces concepteurs donc, il ne fallait pas renouveler cette expérience » : Aziz en concluait qu’il était plutôt l’homme de la situation (ayant empêché le coup d’état contre Taya en 2003, puis après l’avoir déposé en 2005 puis ayant empêché aussi Ely de rester au pouvoir et enfin ayant déposé Sidioca) : AOD prendra ses distances envers les militaires. Plusieurs reproches ont été faits au RFD pendant le coup d’Etat dont: 1) être démocrate et de soutenir un coup d’Etat et 2) ayant soutenu ce coup d’Etat qu’est ce que le RFD a tiré de ce soutien.

Cela pose la question du vrai statut du RFD: est ce une entreprise à statut unipersonnelle basée sur une obsession pour le pouvoir personnel d’Ahmed ou est ce un parti qui prend en compte que les intérêt de ses concitoyens ? Etant l’un des auteurs du texte de base de l’UFD, qui n’a pas attendu AOD pour faire de la politique, le candidat regrette de constater qu’il a plus accompagné un homme dans ses ambitions personnelles qu’un homme qui a un projet politique pour la Mauritanie. Il affirme qu’en tant que démocrate, il n’a jamais applaudi un coup d’état et il n’a jamais participé à une marche de soutien au coup d’état et il était l’un des rares au sein du parti. Donc, il fallait trouver un compromis interne au sein du parti et c’est pourquoi ils ont pris acte du coup. Ils avaient inscrit 5 points essentiels au niveau de la plateforme revendicative de l’opposition : cadre de concertation, durée de la transition (entre 12 et 14 mois), non à la candidature des militaires, création d’une ceni, gouvernement d’union de large consensus.

IV- OCCASIONS MANQUEES DE LA CLASSE POLITIQUE

Etats généraux de la Démocratie (EGD) ont eu lieu avec les atermoiements du RFD et la non participation du FNDD. Hormis la reforme constitutionnelle, les ateliers ont fidèlement rendu leurs travaux : une CENI devait être mise en place ; malheureusement, on s’est plus penché sur le sujet de la non candidature des militaires au sein du RFD et aujourd’hui, la bataille ne porte plus sur la non candidature des militaires mais sur le report des élections. Pourquoi avoir perdu tout ce temps se demande t’il ? On ne doit pas oublié ce que nous a couté le boycott de 1992. « Le Boycott n’est même pas dans notre culture car comment se fait il prôner boycott sans savoir ceux qi sont inscrits et ceux qui ne le sont pas. Ils devaient mobiliser les électeurs pour qu’ils s’inscrivent et après leur demander de rester chez eux ». On s’est trop focalisé sur la communauté internationale or, il fallait prôner le dialogue entre les forces politiques. Pour sa part, il souhaite qu’il y ait une solution consensuelle car à l’heure où se tenait la conférence, les médiations se poursuivaient à Nouakchott pour un report de l’élection présidentielle.

IV-PROGRAMME

Kane Hamidou Baba est pour le dialogue national et l’intégration nationale : le dialogue étant rompu entre les différentes forces politiques, il prône la mise en place d’un gouvernement d’union nationale pendant 9 mois, l’organisation d’élections législatives et municipales anticipées vers mars 2010, le redécoupage électoral, la suppression du sénat et du conseil éco et soc/ Senat = gouffre financier de un milliard d’UM. A la place du sénat, il propose la mise en place d’une chambre haute des collectivités locales et ce milliard ira à la jeunesse. N’oublions pas qu’il dédie sa candidature à la jeunesse. Il propose la création d’une CENI qui non seulement supervise les élections mais aussi les organise. Il a parlé aussi de la représentation des femmes sur tous les échelons de l’administration et des partis politiques, mise en place d’une politique en matière agricole pour combattre certains féodalismes mais aussi la spéculation foncière qui a appauvrit les plus démunis. En matière de santé et d’éducation, il y’a des choses à faire : opération retour des cerveaux en faisant appel à la diaspora. Pour le candidat, l’intégration nationale inenvisageable sans l’intégration régionale. Nous appartenons à plusieurs aires ; islamique, arabe, africaine ça veut dire UMA et cedeao. RIM est sorti pour des raisons sécuritaires et non éco car notre balance commerciale est excédentaire avec ensemble des pays de la cedeao.

Il finit son discours en disant qu’il est prêt à écouter le public et répondre aux questions. Qu’il est là pour échanger et il ne veut pas monopoliser le débat.

Après c’est la séance aux questions-réponses jusqu’à 20H35.

Mot de la fin du candidat et clôture de la conférence avec un morceau de l’artiste Demba Ndiaye.



Source: M. H. KANE
Mercredi 20 Mai 2009 - 22:12
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte



1.Posté par sarrel le 21/05/2009 10:09
Je ne suis pas d'accord avec le candidat quand il remplace le senat par une chambre haute des collectivités. Cela risque d'être un senat bis. Par ailleurs, ce n'est pas une trahison quand je dis que le discours de kane m'a seduit: c'est dû au fait que je ne l'ai jamais ecouté donc, ceux qui pensent que je vais retourner ma veste se trompent. Je suis bien avec le candidat Sarr. IMS défend mieux le passif humanitaire que quiconque. Mon cheval de bataille c'est le passif comme les langues nationales sont le cheval de bataille de Amadou Alpha BA.
Je suis avec IMS mais quand mon adversaire dit ou fait des choses bien, je le reconnais: c'est ça la democratie monsieur xmandiallo et mme raki.

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 555