Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Mauritanie Procès de cinquante et un responsables toucouleurs


Mauritanie Procès de cinquante et un responsables toucouleurs
Nouakchott- Le procès des cinquante et une personnes impliquées dans la tentative manquée de coup d’état du 22 octobre, en Mauritanie, a lieu à huis clos à Jreida, base militaire située à 30 kilomètres au nord-ouest de Nouakchott, devant une juridiction d’exception, la cour spéciale de justice. Ce procès, ouvert mercredi publiquement, se poursuivra en présence de représentants de la Ligue des droits de l’homme, mais ni le public ni la presse ne seront admis aux audiences.

Les inculpés, militaires pour la plupart, appartiennent tous à l’une des principales ethnies négro-africaine de Mauritanie, celle des toucouleurs. Ils sont officiellement accuses de “ tentatives de renversement du régime et de planification de massacres et d’arrestations de population civiles”.

A Dakar, les Forces de libération africaines de Mauritanie (FLAM), mouvement clandestin regroupant des intellectuels noirs dénoncent « le caractère raciste de la justice beidane (maure) » et estime que, quel que soit le verdict du procès de Jreida, “le problème de coexistence entre arabo-berberes et négro-africains demeurera entier.” (AFP)

"bal souleymane"
Samedi 15 Novembre 2008 - 23:52
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte



1.Posté par DIALLO le 16/11/2008 00:00
C'est quoi cette histoire je n'y comprends plus rien. Et puis j'aime pas le mot toucouleur ça ne signifie rien.

2.Posté par Diko hanoune le 16/11/2008 01:16
C'est un rappel des faits si je ne me trompe.
On en parle presque pas les conditions dans lesquelles s'est déroulé le procès.
Diko hanoune

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 543