Liste de liens

Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

*Ousmane SARR, président
*Demba Niang, secrétaire général
*Secrétaire général Adjt; Demba Fall
*Alousseyni SY, Chargé des relations extérieures
*Mme Rougui Dia, trésorière
*Chargé de l’organisation Mariame Diop
*adjoint Ngolo Diarra
*Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication
*Chargé de mission Bathily Amadou Birama
Conseillers:
*Kane Harouna
*Hamdou Rabby SY










AVOMM

Mauritanie : la FIDH condamne l’arrestation des plus hautes personnalités politiques et demande le maintien de l’ordre constitutionnel


Mauritanie : la FIDH condamne l’arrestation des plus hautes personnalités politiques et demande le maintien de l’ordre constitutionnel
De sources concordantes, des militaires menés par un groupe de généraux auraient investi ce matin le palais présidentiel et le bâtiment de la télévision d’Etat. Le président mauritanien, Sidi Ould Cheikh Abdallahi, son Premier ministre, Yahya Ould Ahmed Waghf, ainsi que d’autres personnalités politiques, auraient été arrêtés.

La Fédération internationale des ligues des droits de l’Homme (FIDH) condamne ces arrestations et demande aux organisations inter-gouvernementales de réagir fermement.

La FIDH rappelle que l’Acte constitutif de l’Union africaine « condamne tout changement anticonstitutionnel de gouvernement ».

La FIDH appelle au maintien de l’ordre constitutionnel, à la libération immédiate des personnalités politiques et à la protection de la population civile.

Si le coup d’Etat devait être confirmé, la FIDH demande aux organisations inter-gouvernementales, telles l’Union africaine, l’Union européenne, l’Organisation internationale de la Francophonie et l’Organisation des Nations unies de condamner fermement cette situation et de prendre toute sanction appropriée en cas de rupture de la démocratie, notamment la suspension de la Mauritanie de leurs instances respectives, conformément aux dispositions de l’Acte constitutif de l’Union africaine, de l’Accord de Cotonou et de la Déclaration de Bamako.




__________
Source: FIDH
(M)

Mercredi 6 Août 2008 - 19:13
Mercredi 6 Août 2008 - 19:14
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 591