Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Obama fait du Soudan une "priorité" et nomme un émissaire spécial


Le président Obama, 18-03-09
Le président Obama, 18-03-09


Le président américain Barack Obama a annoncé mercredi la nomination du général à la retraite Scott Gration comme émissaire spécial pour le Soudan, une décision signalant selon lui que la situation dans ce pays et au Darfour serait une "priorité" de son gouvernement.

Dans le communiqué annonçant la nomination, M. Obama a aussi prévenu le gouvernement soudanais qu'il aurait à rendre des comptes pour toutes les morts que causerait l'expulsion du pays des organisations d'aide humanitaire.





"Le Soudan est une priorité pour cette administration, surtout en ce moment où le besoin de paix et de justice y est aussi criant. La détérioration de la situation humanitaire rend notre tâche d'autant plus urgente", a dit M. Obama.

"La décision désastreuse prise par le gouvernement soudanais d'expulser les organisations d'aide humanitaire laisse un vide que combleront la pénurie et le désespoir, et il devra rendre des comptes pour les vies qui disparaîtront", a dit M. Obama dans sa déclaration la plus élaborée sur le Soudan et le Darfour depuis son investiture le 20 janvier.

La situation au Soudan et dans sa région occidentale du Darfour retient une attention particulière aux Etats-Unis, où des groupes très actifs exercent une forte pression sur le gouvernement pour une résolution de la crise. Certains de ces groupes commençaient à s'émouvoir que l'action de l'administration Obama ne soit pas à la hauteur des paroles vigoureuses prononcées pendant la campagne.

Le Darfour est en proie depuis 2003 à une guerre civile qui a fait 300.000 morts selon l'ONU et déplacé 2,7 millions de personnes très dépendantes de l'aide humanitaire. Le prédécesseur de M. Obama, George W. Bush, avait fait du Darfour l'une des grandes causes de sa présidence et affirmait qu'un génocide y était en cours, dont les principaux auteurs seraient les membres de milices arabes soutenus par le gouvernement central.

M. Bush s'était beaucoup heurté au président soudanais Omar el-Béchir et à des résistances internationales à son action.

La Cour pénale internationale a cependant émis le 4 mars un mandat d'arrêt contre le président soudanais (son premier contre un chef d'Etat) pour crimes de guerre et contre l'humanité.

En représailles, le gouvernement soudanais a annoncé l'expulsion de 13 des plus importantes ONG internationales actives au Darfour, causant une vive émotion internationale. Selon l'ONU, leur expulsion menace la vie d'un million de personnes.

La nomination du général Gration est un "signal fort de l'engagement pris par mon administration à soutenir le peuple soudanais tout en recherchant un règlement durable pour mettre fin à la violence qui a causé la mort de tellement d'innocents", a dit M. Obama.

M. Obama a décrit Scott Gration comme un ami personnel avec lequel il s'est rendu au Tchad voisin du Soudan, dans des camps de réfugiés déplacés par le conflit au Darfour.

Le général Gration, ancien pilote de combat, a grandi en Afrique comme fils de missionnaires. Il parle le swahili, une langue pratiquée en Afrique orientale.

"Il connaît la région, il a une grande expérience et il a mon entière confiance", a dit M. Obama.

Le président de Save Darfur, coalition de dizaines d'organisations, a salué la nomination du général Gration, "une mesure pressante devant une situation qui se détériore rapidement". "Son expérience, son autorité personnelle et ses rapports étroits avec le président ajouteront considérablement à l'efficacité de son action", a dit Jerry Fowler dans un communiqué.

Le nouvel envoyé doit engager immédiatement un "effort diplomatique urgent et soutenu, impliquant la Chine et les pays arabes et africains essentiels, pour établir un accès humanitaire sans entrave", a-t-il dit.

Source: AFP - (M)
Jeudi 19 Mars 2009 - 16:45
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 543