Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Quand les minorités dirigent


Quand les minorités dirigent
Militaires, constitution, démocratie, politique voire ethnie, n’assiste-t-on pas à des alternances atypiques pour les uns, symboliques pour certains mais historiques pour d’autres ? des surprises pour l’avenir. Cette trajectoire de l’aventure politique mauritanienne n’est elle pas quelque part le point apical d’un certain pourrissement des victoires volées et surtout des trahisons abortives des luttes politiques ? La propulsion de SIDIOCA au-devant de la scène avec une célérité que jamais encore un homme politique n’a atteinte vient confirmer cette bizarrerie que beaucoup s’étonnent du tournant et de l’aboutissement partiel des événements.

Accéder à la magistrature suprême sans aucun substratum que les autres peinent à réaliser, tient de l’impossible ou bien il faut avoir du « tachdid » galvanisé à propulsion militaire. Alors le deal est béni par les tenants de la perfection !La théâtralité était trop bien fonctionnelle que l’élu a rendu la monnaie en « généralisant » ses catapultes, personne n’a bronché. Ce n’est pas tout, il partage le pouvoir avec ZOZ qui sort tout droit de banque centrale sans logiciel formaté au MINT, mais cet l’argent l’argent qui est le piédestal, bonjour la primature. Et notre MOB national de tous les combats de libération a mordu l’appât pour le perchoir d’une assemblée dont il n’est qu’une minorité.

Enfin, MB hérite du sénat, chambre à résonance inaudible, mais qui se révèle aujourd’hui être la roue de secours de la voie tracée par les kakis, depuis le début. Ces militaires qui sont une minorité, détiennent des dossiers scandaleux et compromettant pour ceux qui avaient géré ou collaboré aux différents chapitres enchevêtrés, mais aussi pour eux-mêmes.

La plupart de ceux qui étaient de tous les combats ont trahi la cause ou mal négocié le tournant, désemparés, voulant à tout prix leur part du « ngato », certains dont le poids politique est moindre se retrouvent dans les écheveaux de l’Etat, avec beaucoup de postes ministériels. On nous dira que çà c’est faire de la politique, c’est vrai le camarade Kouchner est passé par là, à dieu les idéaux. Mais quand les militaires aussi sont sortis de leur de leur « réserve », une minorité forte, l’hallali regroupa toux ceux qui avaient goûté et maintenant dégoûté. La démocratie par là, la constitution par ci, SIDIOCA se trouva entre deux feux, ceux qui on fait de lui le président qu’il fut et ceux-là qui ont contribué à sa défection, cette race ne reconnaîtra jamais cette responsabilité, tous les dieux des principes y participent ! Apparemment Sidi fait semblant, mais au fond il sait ! La page est tournée.

Alors peut-on barrer le chemin à cette minorité civilisée dont la carrière n’est que militaire, c’est vrai nous ne sommes plus sur les mêmes longueurs d’onde. Mais l’alternance qui nous échappa aux présidentielles passées avec bien sûr la complicité de ceux regrettent aujourd’hui pourra t-elle être rectifiée ? Oui la victoire est possible, pourquoi pas. En attendant MB inscrit une page de l’histoire présidente de la Mauritanie.


Thierno Tandia
Massy
Mercredi 22 Avril 2009 - 17:51
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 543