Liste de liens

Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

*Ousmane SARR, président
*Demba Niang, secrétaire général
*Secrétaire général Adjt; Demba Fall
*Alousseyni SY, Chargé des relations extérieures
*Mme Rougui Dia, trésorière
*Chargé de l’organisation Mariame Diop
*adjoint Ngolo Diarra
*Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication
*Chargé de mission Bathily Amadou Birama
Conseillers:
*Kane Harouna
*Hamdou Rabby SY










AVOMM

Tourine : l'hypocrisie des miens m'étrangle


Tourine : l'hypocrisie des miens m'étrangle
Cette armée qui fait pleurer les naïfs aujourd'hui, et dont quelques éléments ont été froidement exécutés puis décapités par les généraux putschistes pour les besoins de compassion et d'empathie populaire et de l'internationale anti-terroriste, me laisse de marbre.
Je me suis efforcé à de la pitié pour ceux innocemment sacrifiés par le commandement putschiste, en vain. Parce simplement, je n'ai pu oublier que tout le long des années 1986-1991, l'armée mauritanienne a tué impunément et avec la plus grande cruauté, sans qu'aucun militaire n'ait levé le petit doigt, plusieurs centaines de leurs frères d'armes parce qu'ils étaient de culture non Arabe. Il n'y avait au sein du commandement militaire arabe, pas un seul officier, sous officier à pleurer, déplorer les décapitations, pendaisons, écartèlements et autres crimes de cruautés exercés contre ces Mauritaniens ? Ni compassions pour ces Mauritaniens, Ni VERITE sur leurs Morts cruelles, NI DEUIL pour eux.
Aussi, combien d'hommes politiques arabes pro ou anti putschistes, avions nous entendu pleurer les tueries dont ont été victimes les milliers de Nègro-mauritaniens civiles et militaire duant les années de braise ? Aucun. Ould Daddah sénior et junior, Ould Maouloud, Ould Malaïnine, Ould Cheikhna, Ould Ahmed Laghdaf, Ould boidjel, Ould Mouknass, Ould Lheymir, Ould Abdel Aziz, Ould Hanena, Ould Mansour, Ould kebd, Ould Mohamed VALL, Ould Dadde étaient tous restés muets. Et leur silence pour moi valait approbation.
Je remarque, par contre, Gaza, Shabra, Chatila, Bagdad, Tripoli, Khartoum, Beyrouth font jaser, s'époumonner et s'étrangler de compassions nos ploucs racistes. Que de larmes versées quand, du jourdain à Dakhla le versant arabe le plus occidental, les autres (Non ARABES) touchent au cheveu d'un seul arabe, fût-il un Saddam Hussein ?
Les Arabes du Proche et Moyen Orient, les Arabes du Machrek et du Maghreb sont-ils plus humains que Les Noirs de Mauritanie ?
Aussi, je l'affirme avec Force, Ould Daddah, et, vous membres du FNDD, vous savez que ces militaires ont été sacrifiés par la bande à Aziz Ould saddam Hussein, vous les en savez les auteurs, pourquoi n'exigez vous pas la VERITE puis et, ensuite seulement observer votre DEUIL.

En outre, et peut-être qu'il existe quelques uns à l'oublier, mais, Moi, je ne peux l'oublier ; le scénario d'égorgement d'être humain, c'est du déjà vu dans la patrie des offusqués hypocrites. Combien de têtes coupées et mises en évidences dans les villages et campements du Fouta, du Guidimakha et du Walo pour les besoins de terrorisme des territoires occupés durant la période d'exception ? A Maghama,il y a eu des dizaines de têtes amputées des corps de Négro-mauritaniens que la soldatesque raciste avait exécuté et exposé en plein centre ville entre 1989 et 1990. Y'en avait-il un à s'offusquer d'Azlat à Inal ? Est-ce que le sénateur de Maghama et Litaama, Ould Bekkaye s'en était ému !
Y'eut-il un seul homme politique Arabe à le déplorer au nom de "la sacro-sainte réligion musulmane qui unit le peuple mauritanien". Que nenni !

Pour le devoir de mémoire et pour qu'on n'oublie pas, je vous invite à relire ces morceaux choisis de mon grand frère SY Mahamadou, Qu'Allah lui redonne la santé.

Page 79 " Conception d'un meurtre" , in, l'enfer d'Inal "Mauritanie : L'Horreur des camps" ; "la seule voix que je reconnais est celle du chef de poste. Je ne peux que les écouter échafauder les plans de mon exécution.
- Le "vreikh"(batard) a osé semer la zizanie entre nos chefs et nous, il doit payer. On attend la nuit et on l'égorge, j'ai un couteau que j'ai récupéré,...". Mahamadou SY, L'Harmattan, Paris 2000
Dans le même témoignage, page 119-122, "le 27 [novembre] dans l'après-midi, des prisonniers sont choisis dans les hangars et sont marqués d'une croix avec un feutre bleu. Plus tard, ils se voient attribués allant de un à vingt-huit par le caporal ould demba. Quelques gradé, dont le capitaine ould sidina, sont là. , ..., Nous sommes à la veille du trentième anniversaire de l'indépendance de notre pays., ... Vers minuit,... Khattra et d'autres soldats mettent en place des cordes, ils font un noeud avec l'un des bouts,..., Les officiers de la base passebt, discutent un peu avec Jemal Ould Moïlid puis s'en vont. Ce dernier s'approche du sergent chef DIALLO Abdoulaye Demba, .. ., qui porte le numéro un. ... Deux soldats l'encadrent et le traînent vers l'une des cordes. Pendant que Khattra lui passe le noeud de la corde autour du cou,.... Khattra le hisse jusqu'à ce que ses pieds ne touchent plus terre. ..;, D'autres prisonniers suivent.
Samba Coulibaly, un soldat de mon escadron, qui porte le numéro 28 ferme cette macabre liste.
Après cela, tel des bêtes excités par l'odeur du sang, le groupe de bourreaux, pris dans l'euphorie collective, s'acharne sur les autres prisonniers et tape sur tout ce qui bouge. Conséquences de cette folie collective, cinq morts supplémentaires."

La lutte continue.
Bojji BA bojjiba@gmail.com
Mercredi 24 Septembre 2008 - 10:06
Mercredi 24 Septembre 2008 - 10:30
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 588