Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Un ministre mauritanien et son conseiller interdits de visa par la France


Un ministre mauritanien et son conseiller interdits de visa par la France

C'est ce lundi à minuit qu'expire l'ultimatum lancé par l'Union africaine à la Mauritanie. Le 22 septembre, le Conseil de paix et de sécurité de l'UA avait exigé la libération et le retour au pouvoir du président renversé le 6 août, sous peine de sanctions à l'égard de la junte et de son entourage.




Ces menaces n'ont pas réussi à faire plier la junte dirigée par le général ould Abdel Aziz. Des sanctions devraient donc être annoncées sous peu. La communauté internationale affiche en effet toujours la même détermination à faire échouer le coup d'Etat en Mauritanie.

Selon des sources proches du dossier, ce sont des sanctions ciblées qui sont en préparation, celles qui sont en général les plus redoutées. Les membres de la junte, les ministres, des parlementaires, mais aussi des personnalités influentes auprès des militaires pourraient faire les frais de l'intransigeance de l'Union africaine et de l'Union européenne.

Les premières mesures envisagées sont des interdictions de voyager. Unilatéralement, la France a d'ailleurs déjà interdit de visa un ministre et son conseiller. Pourraient suivre, plus tard, des sanctions financières, telles que le gel des avoirs à l'étranger que possèdent les personnes visées.

L'objectif de la communauté internationale est plus que jamais de faire échouer le coup d'Etat du 6 août. Elle n'a en effet toujours pas digéré le renversement de Sidi ould Cheikh Abdalahi un an et demi après son élection, au terme d'une précédente transition militaire.

Pour les pays partenaires de la Mauritanie, le retour du président déchu est un principe, mais aussi le début de la solution.

Deux grands scénarios de sortie de crise sont évoqués, l'un privilégié par l'Union africaine, l'autre par l'Europe mais tous deux passent par le retour au pouvoir de Sidi ould Cheikh Abdalahi. Une condition dont la junte ne veut toujours pas entendre parler, au risque d'être de plus en plus isolée sur l'échiquier international.




________________
Source: taqadoumy
(M) avomm
Mardi 7 Octobre 2008 - 00:36
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte



1.Posté par onkane le 07/10/2008 01:19
Je ne connais pas Aziz et ça ne me dérange pas qu'il ait des sanctions, mais où étaient cette communauté internationale et l'UA quand OULD TAYA et SON ELITE massacraient et déportaient les négros Mauritaniens. Je crois que les ONG devraient plutôt s'occuper de notre souffrance quotidienne tel que le passif humanitaire , les déportées au lieu de s'entêter à soutenir une DEMOCRATIE qui n'a jamais existé et qui n'existera jamais dans notre pays tant que la justice pour tous ne régnera. SANS RANCUNE

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 543