Liste de liens

Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

*Ousmane SARR, président
*Demba Niang, secrétaire général
*Secrétaire général Adjt; Demba Fall
*Alousseyni SY, Chargé des relations extérieures
*Mme Rougui Dia, trésorière
*Chargé de l’organisation Mariame Diop
*adjoint Ngolo Diarra
*Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication
*Chargé de mission Bathily Amadou Birama
Conseillers:
*Kane Harouna
*Hamdou Rabby SY










AVOMM

Une société en perte de repères


Une société en perte de repères

L’impasse actuelle sur le statut du pays, mais aussi l’éloignement de l’élite dirigeante des préoccupations du peuple, contribuent au délitement du tissu social.




La pénible crise économique a conduit notre société vers le délitement et la désocialisation, un processus favorisé par l’incapacité institutionnelle à produire des cadres professionnels et l’impasse actuelle où se trouvent nos élites. Ce processus, qui est une régression, est à l’œuvre lorsque les membres d’une société commencent à perdre leurs qualités civiques.

L’impasse actuelle, à la fois économique, politique et sociale, a rendu les Mauritaniens plus pauvres, mais aussi plus méchants. Paupérisés ou sans travail, la plupart d’entre eux se sentent privés de leur dignité. Le recul à l’horizon de l’indépendance, qui nous semblait à portée de main au début, n’est pas la seule raison de la déprime actuelle. Elle est aussi le résultat du comportement de notre classe politique, qui a crée un immense vide dans ses relations avec le reste du peuple. C’est l’autre signe révélateur du processus de délitement actuel: la formation d’une élite politique et sociale constituée d’un petit groupe de gens isolés de la société. Une nomenklatura qui se maintient au pouvoir sans égard pour ses concitoyens et qui, en se démarquant du reste de la société, se comporte comme une puissance divine. Et pour cause: malgré ses échecs et son arrogance, le peuple n’a jamais demandé de comptes à cette classe de privilégiés qui nous gouverne. La modernité est souvent liée au progrès et à la prospérité qui n’ont de sens que s’ils rendent meilleure la vie du peuple.

Chez nous, hélas, ce n’est pas le cas. En Mauritanie, seule l’élite peut et doit goûter aux joies du progrès et de la prospérité. Ainsi, nous ne sommes pas une société moderne, notre système politique n’est pas démocratique, et nous sommes sous la coupe de la tyrannie et de l’aristocratie. L’unique sortie de cette situation serait que chaque individu se révolte, car ceux que nous avons mandatés pour penser à notre place n’ont pensé qu’à eux-mêmes, et ce, à notre détriment. Continuer à les soutenir n’a plus aucun sens. La situation de nos problèmes passe par le choix d’une nouvelle génération d’hommes politiques.



Zeine Yedali



___________
Source: Biladi
(M) avomm
Jeudi 17 Juillet 2008 - 13:31
Jeudi 17 Juillet 2008 - 13:43
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 589